70% de résultats positifs avec Magnomega-thérapie®

Dans cet article, nous allons aborder les sujets suivants : 

  1. Introduction
  2. Vidéos d’explications des acouphènes et de la technique Magnomega®
  3. Définition
  4. Causes
  5. Types d’acouphènes
  6. Traitement classique
  7. Traitement en Magnomega-thérapie®
  8. Résultats
  9. Bibliographie
Aujourd’hui, de plus en plus de personnes souffrent d’acouphènes. Nous vous proposons un nouveau traitement, une approche alternative naturelle : Magnomega® permet une récupération totale ou partielle.

Définition des acouphènes

L’acouphène c’est lorsque l’on entend des bruits parasites, souvent décrits comme des bourdonnements, sifflements, ou autres bruits sans qu’il y ait de bruits externes. L’acouphène peut être sur une oreille ou bilatéral, pas toujours avec le même niveau de gène.
L’acouphène présente souvent des phases continues ou intermittentes.
De toute façon, l’acouphène est un problème important par l’aspect de la gène et du stress qu’il induit.
Les acouphènes peuvent rendre impossible la présence dans des sites bruyants comme la rue, un stade, un amphithéâtre, un cinéma, une réunion, etc.

Causes

choc auditif : L’exposition à un bruit très fort ou fort pendant longtemps (discothèque, concert, déflagration…).

Apparition consécutive à un événement

Traitement médical

Traitement médical, prise de médicaments (aspirine, paracétamol, anti-inflammatoires, quinine, etc.) ou pathologie (otite, sinusite, infection).

Suite d’accident ou whiplash (coup du lapin).

Séquelles d’une pathologie de l’oreille, névrite, traumatisme crânien, stress, drogues.

Types

Acouphène audible : il peut être perçu par le médecin et est souvent dû à un problème physiologique qui relève d’un traitement ORL.

Acouphène essentiel : d’après Jean-François Berthet, kinésithérapeute et formateur Magnomega® : ‟Mon expérience personnelle indique que dans 9 cas sur 10, les acouphènes sont essentiels et que l’ORL n’apporte aucune solution. La part subjective est importante et réelle, et elle dépend de chaque patient”.

Hyperacousie : souvent assimilée à l’acouphène, elle se traduit par une intolérance aux bruits ou une perception douloureuse des bruits.

Traitements classiques

Un médecin ORL pourra traiter efficacement un acouphène qui présente un symptôme bien précis comme une infection par exemple, où les antibiotiques peuvent avoir leur utilité avérée.
D’autres traitements sont envisageables suivant le pronostic porté : port d’un appareil de bruit blanc, intervention de réparation chirurgicale sur une perforation du tympan.

Si malgré tout les bourdonnements persistent, il va falloir envisager une thérapie complémentaire différente.

Traitement en Magnomega-thérapie®

Le traitement par Magnomega-thérapie est un traitement naturel, non invasif et sans effets secondaires, qui aide le patient à mieux vivre avec cette pathologie.

Rappel d’un bilan global

Un bilan par palpation locale avec recherche de douleur osseuse ou tissulaire de l’oreille, des sinus, de la région péri-auriculaire, œil.

Une anamnèse avec recherche d’état inflammatoire, antécédent chirurgicaux, médicamenteux, traumatologique, etc.

Un bilan global postural, ATM

Un bilan psychologique avec profil du patient

Complément de traitement

L’utilisation du Novafon, du Magnomega® et de techniques manuelles ou la rééducation vestibulaire améliorent l’état du patient, voire suppriment la pathologie.

Le Novafon délivre des percutions douces de 50 -100 Hz qui ont un rôle sur les inflammations, les douleurs et la mobilité du segment cervico-scapulaire. On peut penser que l’action de percussion permet une « remise en marche » des cellules ciliées (suggestion)

Résultats

Ils sont variables en fonction de l’état du patient et de la notion subjective liée. Ils dépendent de deux facteurs : l’étiologie (étude des causes et des facteurs de la maladie) et l’état anatomo-physiologique (rapports anatomiques et physiologiques). Des bourdonnements très invalidants apportent un état de stress important qui amplifie et pérennise les symptômes.

En général il faut une douzaine de séances à raison de 2 par semaine pour des résultats à 70% (moyenne sur un panel de 500 personnes traitées depuis 5 ans environ).
Les patients souffrant d’acouphènes sont toujours vus après traitement ORL et échecs thérapeutiques divers. Le diagnostic du médecin spécialiste est indispensable.

Sur un terrain lésionnel très important avec destruction de cellules ciliaires, nécrose osseuse, le pronostic de guérison totale reste très faible.

Il va de soi que l’élimination de la cause reste prioritaire, et il faut éviter toute atteinte supplémentaire (ne plus aller en discothèque, mettre des bouchons dans les oreilles si exposition au bruit ou natation par exemple.)

Bibliographie et références

Textbook of Tinnitus Moller A, Kleinjung T, Langguth B, De Ridder D – Editions Springer, New York, 2010.

Prise en charge des surdités de l’oreille interne. Hyperacousie et acouphènes : du concept au traitement, B. Frachet, Revue officielle de la Société française d’ORL, vol. 55, no 3, 1999.

Définition, prévalence, âge d’apparition, classification, Joël Waterkeyn, 1er congrès des acouphènes, ministère de la Santé, Paris, 28 novembre 2009

Les acouphènes, diagnostic, prise en charge et thérapeutique, sous la direction du Dr Martine Ohresser, ORL, auteurs Hervé Bischoff, Eric Bizaguet, Laurent Chneiweiss, Patricia Grévin, Jean-Charles Kohaut, Michel Kossowski, Aurélie Lagodka, Livia Moati, Jean-François Pagenel, édition Elsevier Masson, 2017

Schéma de l’oreille interne

 

ACOUPHÈNES : 70% de résultats positifs avec Magnomega-thérapie® 1