Warning: Declaration of WCS_Query::get_endpoint_title($endpoint) should be compatible with WC_Query::get_endpoint_title($endpoint, $action = '') in /homepages/44/d795541878/htdocs/clickandbuilds/Magnomega/wp-content/plugins/woocommerce-subscriptions/includes/class-wcs-query.php on line 104
Posture et pathologies - Magnomega®
Posture et pathologies 1

Définition de la posture

La posture permet à l’homme de se tenir debout et effectuer des mouvements. Notre mode de bipède repose sur un équilibre très fin : la posture.

En médecine, la posture décrie le processus actif d’élaboration et de maintien des différents segments du corps dans l’espace.

Elle est le résultat d’une activité musculaire tonico-phasique, que l’on peut comparer à une action cybernétique simple.

La configuration des segments corporels est élaborée à partir d’une commande centrale, le cerveau qui va conduire le mouvement volontaire ou non, d’effecteurs que sont les muscles agonistes et antagonistes, et les éléments osseux via les articulations.

On comprend que même la station debout requière un ensemble extrêmement élaboré, cerveau, muscles, os et propriocepteurs.

Posture et pathologie

Souvent ignorée dans les examens médicaux ou paramédicaux, la posture est souvent responsable de symptômes dit « essentiels » car non évalués correctement.

Pourtant quelques tests simples à réaliser, sans équipement spécial, permettent de mettre en évidence un déficit postural.

L’excellent livre du docteur Pierre-Marie Gagey, pratiques enposturologie, explique parfaitement l’intérêt d’une posture normale

Résumé du livre

La station debout, aboutissement de l’évolution phylogénétique de l’homme, pose à celui-ci un problème de stabilité dont témoignent les mouvements incessants du centre de gravité de son corps. Même immobile en apparence, l’homme ajuste sa position en permanence : il ‘ oscille ‘. Le contrôle, très fin, de cette posture orthostatique est le fruit de nombreux facteurs (biomécaniques, sensoriels, neuropsychologiques) intégrés en temps réel dans un ensemble ici désigné comme le système postural d’aplomb. Au cours des trente dernières années, les travaux de recherche fondamentale sur la posture ont donné signification aux plaintes de certains patients. Elles apparaissent maintenant comme l’expression d’un syndrome de déficience posturale, cliniquement identifiable par la cohérence des signes, des symptômes et des enregistrements stabilométriques, autour d’une difficulté évidente à se tenir debout. Cet ouvrage a pour but d’aider les cliniciens, médecins, kinésithérapeutes, podologues, orthoptistes… à entrer dans ce domaine nouveau de la posturologie clinique.

Si l’aspect mécanique est facile à appréhender, la composant psychique est encore trop souvent ignorée.

Un sujet en rupture posturale présente toujours une composant psychique, qui s’exprime le plus souvent par ces simples mots : « je me sens bizarre, mais ne sait pas pourquoi ». En résumé on est mal dans sa peau, sans raison apparente avec des symptômes comme fatigue, état dépressif, incapacité à se concentrer. C’est un tableau que l’on retrouve souvent dans la pathologie de fibromyalgie par exemple.

Examen du sujet

Les différents tests, verticale de Barré, Romberg, déséquilibre antéro-postérieur, des membres supérieur pour ATM, de convergence podale, oculomoteur, appui podale sont aussi associés à des mesures en stabilométrie et plateformes.

L’examen psychique est à faire lors de l’anamnèse, et tout trouble sans raison apparent doit être noté et exploré plus en avant. Un électro-encéphalogramme peut avoir un intérêt grâce à l’études des ondes cérébrales. 

Mauvaise posture : troubles classiques 

  • Maux de dos
  • Epaules douloureuses
  • Tendinite réfractaire aux traitements
  • Céphalées récurrentes
  • Fatigue oculaire
  • Impression d’ébriété
  • Douleurs « vagabondes »
  • Douleur aux pieds
  • Fatigue intellectuelle
  • Difficultés à se concentrer
  • Etat dépressif
  • Sommeil perturbé
  • Fatigue générale

Traitement de la posture

Pour retrouver une posture normale ou bonne posture, il faut agir sur tous les systèmes et les synchronisés au mieux.

Relaxation

Le traitement commence par la relaxation centrale en mode Alpha, afin de redonner une meilleure modulation et un renforcement des ondes Alpha du cerveau (étude université Rennes par le Professeur Bellossi). Relaxation psychique induite en 10 à 20 minute, et équilibrage tonique des muscles statiques posturaux.

Schéma corporel

Afin de rectifier les erreurs au niveau des chaines musculaires, nous reprenons un schéma global, dit schéma corporel. Ce schéma de ré-harmonisation des chaines musculaires d’une dizaine de minutes permet en outre de vérifier d’éventuelles tensions ou anomalies de mouvements, voire même des douleurs qui seront révélées dans son exécution.

Proprioception

Si le besoin d’une action proprioceptive se montre utile, nous effectuons des exercices de proprioception classiques en mettant les émetteurs du magnomega® sur les chevilles ou les hanches, jusqu’à un équilibre parfait.
Le nombre de séances à prévoir varie selon chaque cas; une moyenne de 10 séance est couramment faite.

Soins annexes

Un traitement ne sera efficace que si tous les paramètres sont corrigés. Pour cela une équipe pluridisciplinaire peut être sollicitée avec dentiste, post urologue, podologue, ophtalmologiste, ORL, etc .